Droit et Liberté n°427 - mars 1984

De Archives
Aller à : navigation, rechercher


Naviguez dans les numéros

Droit et Liberté par années
1948 | 1949 | 1950 | 1951 | 1952 | 1953 | 1954 | 1955 | 1956 | 1957 | 1958 | 1959 | 1960 | 1961 | 1962 | 1963 | 1964 | 1965 | 1966 | 1967 | 1968 | 1969 | 1970 | 1971 | 1972 | 1973 | 1974 | 1975 | 1976 | 1977 | 1978 | 1979 | 1980 | 1981 | 1982 | 1983 | 1984 | 1985 | 1986 | 1987

Droit et Liberté par numéros avant la création du MRAP
0 | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36

Droit et Liberté par numéros après la création du MRAP

De 1 à 99 :
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | 68 | 69 | 70 | 71 | 72 | 73 | 74 | 75 | 76 | 77 | 78 | 79 | 80 | 81 | 82 | 83 | 84 | 85 | 86 | 87 | 88 | 89 | 90 | 91 | 92 | 93 | 94 | 95 | 96 | 97 | 98 | 99
De 100 à 199 :
100 | 101 | 102 | 103 | 104 | 105 | 106 | 107 | 108 | 109 | 110 | 111 | 112 | 113 | 114 | 115 | | 116 | 117 | 118 | 119 | 120 | 121 | 122 | 123 | 124<ref name="nums-manquants" /> | 125 | 126 | 127 | 128 | 129 | 130 | 131 | 132 | 133 | 134 | 135 | 136 | 137 | 138 | 139 | 140 | 141 | 142 | 143 | 144 | 145 | 146 | 147 | 148 | 149 | 150 | 151 | 152 | 153 | 154 | 155 | 156 | 157 | 158 | 159 | 160 | 161 | 162 | 163 | 164 | 165 | 166 | 167 | 168 | 169 | 170 | 171 | 172 | 173 | 174 | 175 | 176 | 177 | 178 | 179 | 180 | 181 | 182 | 183<ref name="nums-manquants">Un des 7 numéros toujours manquants.</ref> | 184<ref name="nums-manquants" /> | 185<ref name="nums-manquants" /> | 186<ref name="nums-manquants" /> | 187 | 187 bis | 188 | 189 | 190 | 191 | 192 | 193 | 194 | 195 | 196 | 197 | 198 | 199
De 200 à 299 :
200 | 201 | 202 | 203 | 204 | 205 | 206 | 207 | 208 | 209 | 210 | 211 | 212 | 213 | 214 | 215<ref name="nums-manquants" /> | 216<ref name="nums-manquants" /> | 217 | 218 | 219 | 220 | 221 | 222 | 223 | 224 | 225 | 226 | 227 | 228 | 229 | 230 | 231 | 232 | 233 | 234 | 235 | 236 | 237 | 238 | 239 | 240 | 241 | 242 | 243 | 244 | 245 | 246 | 247 | 248 | 249 | 250 | 251 | 252 | 253 | 254 | 255 | 255bis | 256 | 257 | 258 | 259 | 260 | 261 | 262 | 263 | 264 | 265 | 266 | 267 | 268 | 269 | 270 | 271 | 272 | 273 | 274 | 275 | 276 | 277 | 278 | 279 | 280 | 281 | 282 | 283 | 284 | 285 | 286 | 287 | 288 | 289 | 290 | 291 | 292 | 293 | 294 | 295 | 296 | 297 | 298 | 299
De 300 à 399 :
300 | 301 | 302 | 303 | 304 | 305 | 306 | 307 | 308 | 309 | 310 | 311 | 312 | 313 | 314 | 315 | 316 | 317 | 318 | 319 | 320 | 321 | 322 | 323 | 324 | 325 | 326 | 327 | 328 | 329 | 330 | 331 | 332 | 333 | 334 | 335 | 344 | 345 | 346 | 347 | 348 | 349 | 350 | 351 | 352 | 353 | 354 | 355 | 356 | 357 | 358 | 359 | 360 | 361 | 362 | 363 | 364-365 | 366 | 367 | 368 | 369 | 370 | 371 | 372 | 373 | 374 | 375 | 376 | 377 | 378 | 379 | 380 | 381 | 382 | 383 | 384 | 385 | 386 | 387 | 388 | 389 | 390 | 391 | 392 | 393 | 394 | 395 | 396 | 397 | 398 | 399
De 400 à 499 :
400 | 401 | 402 | 403 | 404 | 405 | 406 | 407 | 408 | 409 | 410 | 411-412 | 413 | 414 | 415 | 416 | 417 | 418 | 419 | 420 | 421 | 422 | 423 | 424 | 425 | 426 | 427 | 428 | 429 | 430 | 431 | 432 | 433 | 434 | 435 | 436 | 437 | 438 | 439 | 440-441 | 442 | 443-444 | 445-446 | 447 | 448 | 449 | 450 | 451 | 452-453 | 454 | 455 | 456 | 457 | 458 | 459 | 460 | 461 | 462 | 463 | 464-465 | 466 | 467 | 468

Sommaire du numéro

  • n°427 de mars 1984
    • Une importante étape des assises "Vivre ensemble avec nos différences": rassemblement à Paris à la maison de l'UNESCO
    • Action: les assises en marche
    • Le racisme en justice
    • Action: le colloque sur les différences

Numéro au format PDF

Cliquez sur l'image ci-dessous pour avoir accès au document numérisé. Cliquez ensuite sur l'onglet "précédent" de votre navigateur pour revenir à cette page.

Voir-pdf.jpg


Texte brut

Le texte brut de ce document numérisé a été caché mais il est encore visible dans le code source de cette page. Ce texte ne sert qu'à faire des recherches avec la fonction "rechercher" dans la colonne de gauche. Si une recherche vous a amené sur cette page, nous vous conseillons de vous reporter ci-dessus au document numérisé pour en voir le contenu.

A l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale Une importante étape des Assises "Vivre ensemble 'avec nos différences '~ droit et, liberte mensuel du mouvement~ contre le racisme et. pour ' I~mitié entre les peuples •• . . ~ ~----~'--------~~--'~'------------------~ N° 427 • Mars 1984 • 4 F ISSN 0012-6411 RA BLEMENT A PARIS les ·1&,' t7, t8 mars à la .Malson de l'Unesco PREVUES pour toute l'année 1984, les Assises • Vivre ensemble avec nos différences· vont connaître un. temps fot! • les 16, 17 et 18 mars, lors du rassemblement national qui aura 1ieu à la Maison de l'UNESCO, à Paris. . Cette initiative du MRAP - conçue pour mobiliser contre le racisme les courants les plus divers de l'opinion publique, en suscitant une réflexion approfondie sur le présent et l'avenir de la société française, durablement pluri-ethnique et pluri-cùlturelie - a d'ores et déjà atteint des effets importants. L'appel pour les Assises est signé par de nombreuses personnalités de tous les horizons, et les responsables de multiples organisations, comme en témoigne la première liste publiée début mars. Un large comité de préparation fonctionne . Par ailleurs, les Assises locales qui se déroulent à travers le pays, mettent en relief la volonté, fort répandue, de supprimer les causes de tensions et les incompréhensions qui font obstacle à une cohabitation réusie entre communautés différentes. Partout, on se rencontre, on discute, on analyse les difficultés. mals aussi les réalisations positives. on élabore des projets, des propositions, voire des revendications , pour que les relations soient bonnes entre Français et immigrés, comme entre leurs enfants respectifs , que ce soit dans le logement ou l'entreprise, à l'école ou dans les lieux de lois irs. Et l'on découvre ainsi que des efforts considérables (Suite page 3.) Le déroulement des Assises nationales Comment participer aux Assises? • Vendredi 16 mars 17 h 30 : ....., Réception avec les signataires de l'Appel, les représentants d'organisations, et les délégués des Assises locales. . • Samedi 17 mars 9 h 30: - Séance plénière. - Ouverture par François Grémy, président du MRAP. - Introduction par Albert Jacquard. - L'opinion française et /'insertion des immigrés, analyse du sondage d'opinion SOFRES/Différences, par Véronique de Rudder. - Histoire, peuples et cultures : in· tervention de Farida Belghoul. - Les problèmes des ressortissants des DOM-TOM, intervention de Jean-Claude Bonnegrace . 14 h: - Forums sur les thèmes suivants : 1. Habitat et cadre de vie - les logements de l'exclusion (cités de transit, foyers) - différences et cohabitation (Suite page 3.) POUR participer aux Assi. ses nationales, deman· der une invitation au siège du MRAP, 89, rue Oberkampf, 75011 Paris. tél. (1) 806.88.00. Les parti· cipants venant de province peuvent demander égale. ment un ticket de réduction de 20 % pour le voyage en chemin de fer. Les Assises en marche DANS le précédent numéro de Droit et Liberté, nous avions promis de compléter le tableau esquissé des «Assises en marche", grâce aux apports que fournirait le Bureau national du 5 février. Toutefois, nous ne présentons cette fois encore qu'une nouvelle esquisse : tous les départements n'étaient pas présents au Bureau national. En outre, les projets sont plus nombreux que les réalisations . Ce feuilleton des Assises est donc une suite, non une fin ... L'ordre suivi ne sera ni chronologique, ni géographique, mais plutôt l'ordre des interventions au Bureau national. Au total, un beau désordre, assorti d'un style télégraphique qui ne vise pas à l'effet de l'art. • Bordeaux: trois mois sur le thème Vivre ensemble avec nos différences, dans une MJC. Une action sur le campus universitaire, des rencontres dans deux lycées, avec l'ASTI. A Pauillac, ce sont les enfants qui élaborent un texte et l 'adresseront à la famille du jeune Algérien victime du Paris-Vintimille. Plusieurs émissions à la radio et sur FR 3 sont en préparation . • Clermont-Ferrand : La Ligue des Droits de l'Homme organise une exposition. Débat avec des avocats sur la politique française d'immigration ; l'appui de la municipalité est acquis pour les Assises locales, au Palais des Congrès, le 17 février, avec Albert Lévy. • Versailles a tenu ses Assises le 4 février, avec la participation . du CRIF, de la L1CRA et du groupe Tiersmondiste qui rassemble une vingtaine d'associations. Dans les Yvelines, toujours : - à Saint-Arnoult. le village se mobilise pour soutenir les Maliens exploités à l'usine Remetal ; - à Mantes-la-Jolie, s'est tenue une grande assemblée de jeunes Vivons ensemble_ • Paris: Le 13 février, au Théâtre de la Jacquerie, « On a tous les jours cent ans", une co-production CFDTThéâtre de l'Opprimé. Un mardi gras Vivre ensemble dans une école maternelle ; une journée Portes ouvertes au foyer de la Vil lette; une journée débat sur Radio 20e. Un bal carnaval le 3 mars avec quatre forums de discussion dans le 18'. • Millau: Le 22 janvier, un aprèsmidi sur l'immigration à la MJC, avec les associations de jeunes Maghrébins. Repas animé par un chanteur nIgérien, film-débat. avec participat ion de la municipalité. • Toulouse: Faut-il citer au tableau d'honneur un lycée qui a refusé un débat ? .. • Montpellier: Le 20 févr ier, s'est tenu un débat public sur les deux bidonvilles qui existent encore. ave-: participation de l 'Association languedocienne pour l'Aide aux Gitans . • Tours: Le 1er février, table ronde à la radio locale sur le retour t el qu'il est perçu par les diverses générations, trois heures d'antenne en direct. Participation de l'Amicale des Algériens, de la Cimade, de la LCR , de jeunes immigrés, d'éducateurs . Le 22 février, rencontre de femmes maghrébines et françaises . Ajoutons de multiples initiatives dans les écoles . • Dans le Rhône : débats dans des foyers socio-éducatifs et des lycées. - A Venissieux-Ies-Minguettes_ La soirée-débat est fixée au 21 mars . D'ici là : exposition sur l'apartheid organisée par le Mouvement de la Paix; soirée rock contre le racisme ; soirée « Les Minguettes"; contacts avec le Comité d'établissement et les syndicats de Renault-véhicules industriels. • Dans le Nord : - Dunkerque. La Ligue des Droits de l'Homme et la municipalité organisent une grande exposition avec débat. - Villeneuve-d'Ascq_ Le Comité MRAP - tout neuf - axe son activité sur trois points : logement et lutte contre les ghettos, projet de jumelage avec une ville algérienne, stationnement des Gens du Voyage. Tout cela s'inscrit comme contribution aux Assises, et de nombreux contacts sont pris. - Lille. La présentation des Assises a été diffusée à 30 .000 exemplaires par le bulletin Le Beffroi. Le Syndicat de la Magistrature organise des Assises régionales de la Justice au quotidien, avec la Ligue des Drotis de l'Homme, l'UFCS, la CNL, etc ... Le lundi 20 février, à la mairie de Lille, soirée sur le thème de l 'impérialisme, lancée par plusieurs associations et le Comité du MRAP. - Valenciennes-Denain. Un collectif de préparation (trente-trois organisations invitées), dans la perspective des Assises départementales au deuxième trimestre. • Retour en région parisienne: - A Saint-Cyr-l'Ecole. C'est une école maternelle qui prépare un Mardi Gras des quatre grandes parties du monde. - Bois~'Arcy. Semaine interculturelIe à la MJC du 7 au 12 février. - Guyancourt. A J"école Salvador· Allende, le 9 février : «Le rac isme dans la presse et dans la rue ". - Malakoff. Rencontre d'associations le 22 février. - Asnières. Le 20 février : « Vivre ensemble dans un quartier"» . - Ivry. Le 9 mars, le film « La mal Vie", avec l'Amicale des Algériens en France, les Portugais d'Ivry, Frères des Hommes. - Seine-Saint-Denis. Le 14 février, Assises au LEP Paul-Doumer à La Courneuve. Inauguration d'un stade « JamesMangé » à Aubervilliers. • Région d'Orléans: Journée maghrébine à la Faculté (JC, ASTI). - Lorris. Une Commission logement et une Commission école sont créées. - Chalette-sur-Loing_ Un travail important avec les enseignants sur l 'échec scolaire, les cours de langue d'origine, ainsi que sur l'hôpital. Le 16 février : • Vivre ensemble à Vésines après 80 ans d'immigration ". Rock à Vénissieux, vidéo à Gray • Cherbourg. Les Assises ont été présentées les 16 et 19 févri er. Près de Caen . Rencontre au « Foyer Soleil ». • Evreux. L'UL CGT et le Comité des chômeurs font un débat au Foyer Sonacotra. • Dinan. C'est au Temple anglican que se déroulent quatre journées sur le racisme, avec exposition et concours de dessins. Appui de dix associations. • Brest. C'est la JOC qui, le 28 janvier, a organisé six carrefours de jeunes

• Vivre solidaires avec les immigrés

» et va faire rebondir le débat par quartiers. • A Pontavesan. Des Assises de quartier avec la CSF et la CSCV (Confédération Syndicale des familles et Confédération Syndicale du Cadre de Vie) . • Dijon. L'UD CFDT le 22 février a traité du racisme. Le 3 mars, c'est la faculté de droit (MRAP, PS, PC , CGT, FEN , LDH ... l. Assises sur l'école par des enseignants. • Gray. Fait une bonne place aux émissions radio et à la vidéo, avec des cassettes du Festival d'Amiens, sans préjudice d'activités variées : campagne d'affichage de la Loi de 1972 ; rencontres avec femmes et jeunes filles maghrébines ; animation "tout le mois de février à la bibliothèque autour des livres étrangers; repas couscous dans un CES, A la fête des Associations , une centaine de signatures pour les Assises. L'Union locale CGT met le racisme à son ordre du jour. • Avignon. Assises de quartier du 20 au 22 février, et manifestation unitaire le 25 février. 0 2 Droit et Liberté • N° 427 • Mars 1984 IJC~;"" , DERNIERE HEURE LE RACISME EN JUSTICE • A Montpellier, les Assises locales ont eu lieu le 9 mars, à la salle « Rencontres - de la mairie. Ces Assises ont déjà été préparées par diverses manifestations : - Le 21 janvier, une protestation contre des graffitis racistes a rassemblé une quinzaine d'organisations à la Paillade. - Le 18 février, concert contre le racisme, avec la participation de nombreux groupes locaux. - Le 20 février, . l'Association d'aide aux Gitans a organisé une conférence- meeting pour la solution du problème de deux bidonvilles. - Du 20 au 27 février, une section MRAP nouvellement constituée à la Faculté de Droit, à la demande de l'UNEFID, a organisé une semaine avec quatre conférences-débats. En outre, un Collectif soutient les résidents des foyers SONACOTRA sur les conditions de logement. - Le 14 février à Toulon, une journée d'étude sur le racisme avec Marius Apostalo, responsable du secteur • Immigrés - de la Confédération CGT. - A Paris, le spectacle coproduit par le Théâtre de l'Opprimé et la CFDT est prévu pour quarante représentations du 7 mars au 28 avril, sous forme de • spectacle-forum -, dont un thème sur l'immigration, avec le 16 mars un • spécial Assises contre le racisme -. 0 Un grand rassemblement (Suite de la page 1.) sont accomplis, que, • sur le terrain - , les provocations à la haine diffusées par M. Le Pen, avec tant de complicités ouvertes ou sournoises, se heurtent plus qu'il n'y paraît à la résistance du bon sens et du coeur. Rien n'est encore perdu, tout est encore possible si vivre ensemble signifie vraiment agir ensemble pour vivre mieux. Les Assises Nationales de mars permettront un premier bilan, que réaliseront en commun les «acteursdes expériences vécues, apparues au cours des Assises locales ou entreprises par des associations, des organismes spécialisés, ou encore étudiées par des chercheurs. Elles seront une caisse de résonance pour populariser ·et démultiplier les bons résultats, les suggestions, les interventions, auprès des autorités compétentes. Après mars, se tiendront d'autres Assises locales, ainsi que des Assises départementales, qui profiteront des apports et des conclusions du rassemblement parisien. Jusqu'en décembre, quJ marquera ùn nouveau • temps fort -, dont les modalltés restent à déterminer par toutes les or- . ganiastions concernées. ,Est-il besoin d'ajouter que beau- • Mustapha - Le 18 janvier 1984, le tribunal correctionnel d'Agen a déclaré coupable pour le délit de provocation à la haine un directeur de publication, Charles Arrivets, qui avait publié le tract intitulé • Mon très cher Mustapha - . Le prévenu a été condamné à 4 000 F d'amende, à verser 1 F de dommages et intérêts au MRAP (plus 1 500 F au titre des frais irrépétibles) et à la publication du jugement dans trois journaux. C'est le troisième procès gagné autour de ce tract. • Commando - Le 11 décembre 1982, Jérôme Ferracci, journaliste au Méridional écrivait un article intitulé • Commando maghrébin contre le LET Mistral, trois élèves et un surveillant sérieusement blessés-. Le MRAP et la L1CRA déposèrent plainte pour les délits de provocation à la discrimination raciale et diffamation contre le journaliste et René Merle, directeur de publication du Méridional. Le 1er juin 1983, le tribunal correctionnel de Marseille reconnaissait la culpabilité des deux prévenus et les condamnait chacun à une amende de 2 000 F, à 1 F de dommages et intérêts pour les parties civiles et à la publication intégrale du jugement dans Le Méridional, ainsi que l 'insercoup d'ouvrage restera à faire en 1985 ? ... Le combat systématique, patient et résolu pour l'égalité, la justice, la coopération efficace, l'amitié, n'est pas près de s'achever. 0 Le déroulement des Assises (Suite de la page 1.) - politique de l'habitat (contrats d'agglomération, logements sociaux, rôle des municipalités). 2. Ecole et éducation - échec et réussite scolaires - les langues et cultures d'origine - outils pédagogiques et formation des enseignants - /'insertion scolaire: enseignants, parents, associations - éducation permanente. 3. Entreprise et droits des travailleurs - relations Français-immigrés dans l'entreprise - les travailleurs face aux mutations technologiques - formation et reconversion - formation-retour au pays. 4. Médias - expression des différences culturelles - présence des minorités dans l'information - /'information internationale et la connaissance des autres Droit et Liberté. N° 427 • MARS 1984 tion par extrait de la décision dans un quotidien local, au choix des parties civiles. La cour d'appel d'Aix-en-Provence a, le 16 décembre 1983, confirmé le jugement sur la culpabilité et les pei nes mais déclaré. n'y avoir lieu à la publication de la décision rendue - . • Petit noir - Le gérant d'une cafétéria d'Angoulême pratique deux tarifs différents pour le café. Le • petit noir - est facturé plus cher aux consommateurs étrangers. Plainte a été déposée contre cette discrimination par la Ligue des Droits de l'Homme et le MRAP. • Ligue - La Ligue Internationale contre le Racisme Juif a diffusé dans les boîtes aux lettres courant janvier un tract intitulé • Françaises, Français - . Ce document provoque à la haine à l'en· contre des Africains, des Juifs et des Maghrébins. Le Parquet a été saisi. - Le 27 février 1984, le tribun31 correctionnel de Montpellier tranchera le lititge qui oppose le MRAP à J.-M. Le Pen qui avait déclaré dans Le Midi Libre du 5 juin 1983 : • Ce sont principalement les noirs et les arabes qui achètent des armes. Pour tuer ... -. Me Méloux assurera la défense du MRAP. 0 - les nouveaux médias communautaires. 5. Histoire et cultures - les immigrations dans l'histoire de France - assimilation, insertion, intégration - pluriculture/, multiculture/, interculturel, transculturel - culture et cultures. 6. Participation à la vie publique et droits civiques - vie associative - concertation avec les pouvoirs publics - citoyenneté et nationalité - protection juridique. N.B. - Les six forums se dérouleront simultanément les uns à la Maison de l'UNESCO, les autres à l'ASIEM, 6, rue Albert..pe-Lapparent. La répartition sera indiquée dès la fin de la séance plénière du samedi matin. • Dimanche 18 mars 9 h 30 : - Continuation des forums 14 h: - Séance de clôture. - Compte-rendu des forums par leurs rapporteurs respectifs. - Intervention de Madame Georgina Dufoix, secrétaire d'Etat, chargée de la Famille, de la Population et des Travailleurs immigrés. - Cone/usions des Assises nationales par George Pau-Langevin, viceprésidente du MRAP. 3 l·c~;GII Le colloque sur P ARALLELEMENT au racisme , et en souiten de celui-ci, se développent un certain nombre de thèmes très vaguement habillés de science, qui ont tous pour but de classifier l 'espèce humaine, de la hiérarchiser en catégories raciales, culturelles, dont la plus méritoire serait. bien sûr, les Occidentaux, blancs et bien nés. Ge colloque avait précisé- , ment pour but de dégager la notion de différence de ce racisme inégall' taire. Les interventants se sont attachés à démontrer que tout être est singulier, mais que cette singularité ne saurait être réduite à une classification. Jean-Pierre Changeux a rappelé ses travaux sur le cerveau, en insistant sur le fait que chaque être, .au-delà . de - son patrimoine ' génétique, s'auto.. fabrique, que son système nerveux s'épanouit en fonction de son environnement (1). André Langaney, dans une brillante intervention intitulée «La quadrature du sexe -, a démontré les imbrications et le poids respectif de la génétique et de la socéité sur l'embryon (2). Véronique De Rudder (3) a dénoncé les sous-entendus inégalitaires que recouvre l'hypothèse d'un • seuil de tolérance» où les Français de France représenteraient un corps social homogène susceptible d'accueillir un taux quantifiable de • corps étranger - . Michel Schiff (4) a longuement rendu compte de ses expériences sur des jumeaux séparés à la naissance, qui démontrent que ce que les tests baptisent « intelligence - est directement lié au milieu socio-culturel dont est issue la personne testée. les différences In tervention sur le même point de né:l1i Draz (5) qui a littéralemeQt fait cxp lo ~ er le mythe de la scientificité des tests psychologiques. Jacqueline Costa-Lacoux (6) a évoqué les concepts juridiques redéfinis par l'existence en France des minorités nationales. L'identité, la national ité ne vont pas toujours de soi et peuvent être douloureusement vécues. Là encore, les différences s'inscrivent à la fois dans un contexte écanom :que et social, et dans une perspective psychologique. C'est aussi le sens de l 'intervention que JeanPierre Dupy (7) avait fait parvenir au colloque puisqu 'il ne pouvait y assist er. Le temps a manqué pour la lire _ mais vous la trouverez dans Différences qui prépare un numéro spéei. al sur le colloque, avec toutes les jnterll,entioM. Scientifiques, les tests? François Grémy, président du MRAP, avait introduit le colloque. C'est à Albert Jacquard (8) qu'est revenu le soin de le conclure. Il a partlculière~ ment insisté sur le fait que notre société secrète l'inégalité mais que ce danger est a).lssi une chance pour l'homme qui y trouve toutes les potential ités de son développement. une sorte d'appel au courage , à la lu tta : l 'homme se fait seul , à nous de Il't t er pour que chaque homme ait le droit de se construire. 0 (1) Collège de France (2) Université de Genève (3) CNRS (4) CNRS (5) Université de Lausanne (6) CNRS (7) CNRS (8) INED Droit de réponse sur Antenne 2 Le MRAP exprime sa crainte devant l 'émission offerte sur Antenne 2 à M. Le Pen pour propager pendant plus d'une heure les thèmes de sa propagande démagogique et les provocations à la haine contre les immigrés sans que lui soit opposé de droit de réponse. Ce temps d'antenne sans précédent est largement supérieur au temps de parole que les organisations antiracistes réunies ont eu pendant ces cinq dernières années. Prétendre que le nombre de chômeurs et le nombre d'immigrés se recouvrent est une mystification démentie par toutes les études et les récentes statistiques sur ce sujet. Si l'on veut écarter les menaces de racisme, il convient de donner à ceux qui le combattent les mêmes moyens pour se faire entendre qu 'à ceux qui répandent sciemment ce mal. Sans mettre en cause le droit il l 'expression, le MRAP demande qu'il ne soit pas fait deux poids et deux mesures au détriment de ceux qui défendent la démocratie et la cohabitation des communautés vivant en France. (14·02-84) 0 DIFFERENCES A l'occasion des Assises et du 21 mars, Différences propose dans son numéro 32 une interview exclusive de Pierre Mauroy et un grand sondage Différences/ SOFRES sur l'insertion des immigrés. CARNET Nos deuils Roger Blin vient de s'éteindre à l 'âge de 77 ans. A l'image de sa vie pleine de modestie, sa mort est sans doute paSSée inaperçue. Droit et Liberté ne peut pourtant pas l 'envelopper de silence. Il s'associe à la- douleur de sa famille à qui il exprime sa sympathie et tient à souligner que pendant sa vie professionnelle, cet ancien résistant acteur et metteur en scène peu ordinaire n'a pas manqué une occasion de lutter contre le racisme et de prôner l'amitié entre les peuples. Parce qu'il était profondément attentif à la vie et aux autres, parce qu'il propulsait sur le devant de la scène des auteurs porteurs d'autres cultures, parce qu'il savait mettre en valeur les différences, il manquera au combat antiraciste. Son oeuvre ne sera pas oubliée. 0 Hommage Alfred Kastler, Prix Nobel de Physique, membre du Comité d'Honneur du MRAP, s'est éteint le 7 janvier, à l'âge de 81 ans. Engagé contre le racisme et le fascisme, défenseur de la cause de la liberté à l'Est comme à l'Ouest, il eut son appartement plastiqué par l'OAS au temps de la guerre d'Algérie. Surtout, avec toute sa compéten· ce de savant, il combattit pour la paix et dénonça vigoureusement le péril atomique. Il était membre du Mouvement Pugwash, fondé dans le prolongement de l'appel Einstein- Russel, lieu de rencontre entre savants de l'Est et de l'Ouest. Il présidait en outre le « Collectif des scientifiques pour le désarmement nucléaire ". Le MRAP salue avec émotion le savant soucieux de faire servir la science au véritable progrès de l'humanité, le combattant de toutes les causes généreuses, l'ami fidèle de notre Mouvement. 0 Droit et Liberté 89, rue Oberkampf, 75011 Paris Téléphone 806.88.00 C.C.P. 9239-81 Paris Directeur de la publication: René Mazenod Secrétariat de rédaction : Véronique Mortaigne Comité de rédaction: Bertrand Bary, Gérard Coulon, Dominique Dujardin, Jean-Pierre Garcia, René Mazenod, Robert Pac. N" de Commission paritaire : 61013 Imprimerie : IM.PO., Paris 4 Dr.oit et Liberté • N° 427 • Mars 1984

Notes

<references />