Dossiers thématiques - Le changement de nom du MRAP

De Archives
Révision de 3 novembre 2015 à 14:35 par Charles (discussion | contributions) (Le débat)

Aller à : navigation, rechercher
Titres du MRAP

Présentation

  • En 1977, après près de 30 ans d'existence, le MRAP s'interroge sur l'opportunité de changer de titre.
  • Pour les initiateurs de cette modification, la mention "contre l'antisémitisme" dans le titre était naturelle dans l'immédiat après-guerre en réaction au massacre de six millions de juifs par les nazis.

A cette époque le terme "racisme" avait été introduit dans le titre pour ouvrir l'action du MRAP à la lutte contre toutes les formes de racisme.

  • 30 ans plus tard, il apparaît que la notion de racisme inclut de fait l'antisémitisme, les deux termes ne s'imposent donc pas dans le nom du mouvement.
  • Il est proposé un nouveau titre conservant les initiales MRAP: "Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples"

Le débat

Lors de la préparation du congrès de 1977, cette question est mise en débat.
"...Le racisme, en effet, c'est le tout; si l'on détaille, on peut énumérer le racisme anti-juif (antisémitisme). antiétranger (xénophobie). anti-arabe, antigitan, anti-noir (avec cette forme particulière qu 'est l'apartheid). Singulariser l'un d'eux semble illogique ou donne l'impression que nous n'entendons pas vraiment combattre tous les racismes"

Droit et Liberté n°362 de octobre 1977 rend compte de ce débat: (voir le document)

La décision du congrès

Le congrès de novembre 1977 entérine le principe de changement de titre, une période de transition est décidée
Compte rendu du congrès de 1977: (voir le document).

Une déclaration du congrès explique:
"Cette formule correspond aux conceptions que le m.r.a.p. a toujours défendues sur la liaison entre tous les racismes et la nécessité de mener contre tous un seul et même combat. Elle correspond à l'évolution des mots et des faits, aux études des sociologues, aux textes de l'O.N.U., ainsi qu'à la loi relative à la lutte contre le racisme, du 1er juillet 1972 qui concerne les discriminations et provocations à la haine fondées sur la race, l'ethnie, la religion, et la nationalité."
Il y est précisé que la discussion doit se poursuivre dans les Comités locaux.

Une intervention pour le maintien de l'ancienne dénomination: (voir le document).

Des échos du congrès de 1977 dans la presse:
Jeune Afrique: (voir le document).
D'autres échos: (voir le document).

Une consultation est organisée auprès des adhérents par l'intermédiaire des Comités locaux.
Exemple: Lettre adressée aux membres du Comité d'honneur.(voir le document)
Extrait de l'allocution d'ouverture de Pierre Paraf: (voir le document).
Extrait du rapport du Bureau National: (voir le document).
Le rapport de la commission : (voir le document).
Le questionnaire: (voir le document).
Un exemple d'action des Comités locaux: (voir le document).
Des réactions: (voir le document).
Une réaction aux Etats-Unis et la réponse de François Grémy: (voir le document).

La mise en application

A sa session du 4 juin 1978, le Conseil National du MRAP ratifie cette décision, ce dont Albert Levy rend compte dans l'éditorial de Droit et Liberté n°371 de juillet août 1978 (voir le document)
Un communiqué de juin 1978 en rend également compte: (voir le document)
Le MRAP devient officiellement le Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples.

Regard sur notre histoire

En 1987, Droit et Liberté publie une série d'articles consacrés à son histoire, dont le changement de titre.
Droit et Liberté mai 1987 (voir le document)