International - La lutte pour les droits civiques aux USA

De Archives du MRAP.

La une de Droit et Liberté n°224 de octobre 1963

Les années 50 marquent le début de la lutte pour les droits civiques des noirs américains.
Le MRAP, à la suite de son engagement en soutien des victimes des procès racistes, salue le Mouvement des droits civiques (Civil Rights Congress) à l'occasion de son 8ème anniversaire: (voir le document)

Sommaire

La lutte contre la ségregation scolaire

Dès 1956 Droit et Liberté se fait l'écho de la ségrégation frappant les noirs dans les universités du sud et de la lutte de ces étudiants: 153 | (page 6)
A Little Rock en 1957 des étudiants noirs sont victimes de la ségrégation raciale et interdits d'étudier. A la suite des violents incidents qui en découlent, le MRAP organise en octobre 1957 une soirée de solidarité avec les antiracistes américains.
Le numéro 167 de Droit et Liberté rend compte de cette soirée: | 167 |

Documents d'archives des années 1957 et1958: (voir le document)

La lutte se poursuit dans les années 60.
Le MRAP organise une nouvelle soirée de solidarité et soutient en particulier le combat de James Meredith, un étudiant noir luttant pour obtenir son inscription dans une université du Mississipi.
Droit et Liberté de octobre 1962: |213|

La marche sur Washington

Le 28 août 1963 les antiracistes américains organisent une marche sur Washington.
Dans le numéro 224 de Droit et Liberté, | 224| le MRAP lance une pétition de soutien qui obtient rapidement de nombreuses signatures:
La pétition et quelques signatures: (voir le document)

Les assassinats de John F. Kennedy et de Martin Luther King

La une de Droit et Liberté n°272 de avril 1968

Le MRAP rend hommage à l'action antiraciste du Président Kennedy assassiné cette même année 1963: (voir le document)
Droit et Liberté n°227 de décembre 1963 rend compte de cet hommage: | 227 |
Le bulletin de liaison "le Courrier antiraciste" : (voir le document)

Documents d'archives des années 61 à 65: (voir le document).

Le MRAP suit et soutient le combat de Martin Luther King et se réjouit de le voir recevoir le prix Nobel de la paix en 1964.
En 1966, de passage à Paris à l'occasion de la "nuit des droits civiques", le pasteur Martin Luther King accorde un interview à Droit et Liberté.

Voir les numéros de Droit et Liberté: | 237 | 240 | 247 | 252 |
En 1965 des "émeutes du désespoir" éclatent dans le quartier noir de Los Angeles. Le MRAP exprime son émotion et sa solidarité. Il organise un dépôt de gerbe devant le monument à Georges Washington à Paris. | 245 |
Le 4 avril 1968, le pasteur Martin Luther King est assassiné, le MRAP organise une soirée d'hommage: (voir le document).

Les numéros de Droit et Liberté rendant compte de l'assassinat et de la soirée d'hommage: | 272 | 273 |

Les années 1970: Angela Davis, les dix de Wilmington...

Extrait de Droit et Liberté n°313 de juillet 1972

La lutte se poursuit au début des années 1970 derrière Angela Davis dont le MRAP soutient le combat.
Angela Davis est finalement acquitée en 1972.
Voir les numéros de Droit et Liberté: | 299 | 305 | 307 | 313 |
Un comité d'action et d'information pour la défense des noirs américains se constitue: (voir le document).
Une répression féroce s'abat sur le mouvement des Black Panthers.
Documents d'archives sur les années 1970_75: (voir le document).

La période 1975 à 1980 est marquée par la lutte des "10 de Wilmington" dont le pasteur Ben Chavis.
Un dossier de la Cimade sur les 10 de Wilmington: (voir le document).
Documents d'archives sur les années 1975_80: (voir le document).
Les cahiers de Droit et Liberté publient en 1981 un numéro consacré aux "ghettos et prisons d'Amérique": (voir le document). N.B. exemplaire dédicacé par Ben Chavis pour Charles Palant

Document complémentaire

En 1987, dans la rubrique "regard sur notre histoire" Robert Pac retrace l'action du MRAP en faveur des noirs américains: (voir le document).

Outils personnels