Dossiers thématiques - L'esclavage

De Archives du MRAP.

Dès la fin du XVIe siècle, la traite a transplanté un million d'Africains au Nouveau Monde.
Du XVIe siècle jusqu'au milieu du XIXe siècle, vingt millions d'Africains furent vendus en Amérique. Entre le tiers et la moitié n'avaient pas survécu au voyage.


Sommaire

L'abolition a 150 ans

L'éditorial de Différences rédigé par Mouloud Aounit à l'occasion du 150ème anniversaire de l'abolition de l'esclavage:
L'abolition a 150 ans.
J'ai rencontré en Martinique le 27 avril 98 les« petits enfants de l'esclavage » .
Quel décalage avec la commémoration officielle franco-française du 150" anniversaire de l'abolition!
Ce moment d'autosatisfaction et de paroles généreuses semblait bien éloigné des exigences de réparation de ceux qui savent le prix payé par le sang, les larmes et la sueur de leurs arrière-grands-parents.
Ces descendants d'esclaves sont prêts à pardonner mais ils ne sont pas prêts pas à oublier.
Quatre siècles durant, vingt millions d'êtres humains furent déportés. Ce génocide sur lequel se sont édifiés la prospérité et le décollage industriel des économies occidentales représente une dette immense à l'égard de ces hommes, de ces femmes, et du continent africain.
Avec beaucoup de force, les enfants des esclaves d'hier nous ont rappelé que l'abolition résulte de la résistance et de la lutte des esclaves eux-mêmes. On trouve encore aujourd'hui dans la déchirure entre le Nord et le Sud des séquelles de cette tragédie. Elle se prolonge dans le racisme anti-africain encore prégnant chez nous.
Le mépris avec lequel sont traités les hommes et les femmes d'Afrique et la civilisation africaine témoigne de cette période. Aussi, l'heure est à l'exigence de justice et de mémoire pour les victimes de l'esclavage.
Il faut pour cela reconnaître pleinement ce qui s'est passé et le considérer comme un crime contre l'humanité. On ne se dédouane pas d'une triste page de l'histoire de l'humanité par une pétition de principe pour« les droits de l'Homme »
Comme le déclarait Victor Schoelcher, « La liberté d'un homme est une parcelle de la liberté universelle, vous ne pouvez toucher à l'une sans compromettre l'autre tout à la fois » .
Mouloud Aounit
(voir le document)

La première abolition: les précurseurs

En France, l'esclavage est une première fois aboli le 4 février 1794. Il est rétabli par Napoléon Bonaparte le 20 mai 1802.
Un des grands artisans de l'émancipation des juifs et des hommes de couleur pendant la période révolutionnaire est l'abbé Grégoire, auquel Droit et Liberté rend de fréquents hommages:
Une étude sur l'abbé Grégoire est publiée en 1950 :voir les numéros de Droit et Liberté concernés: 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56
D'autres articles paraissent en 1955: Droit et Liberté n°142 (p1,2): (voir le document) , n°148 (p6): (voir le document)
Et en 1987 dans Différences: n°68/69 (p20) : (voir le document) , n°87 en 1989 (p5,6,7) :(voir le document)
Il faut aussi souligner l'action des esclaves émancipés eux mêmes, tels Toussaint Louverture:
Droit et Liberté lui rend hommage en 1951: n°84 (p1 et 4) (voir le document) , et Différences en 1989 :n°87(p8,9,10)  : (voir le document)
Droit et Liberté évoque aussi la figure de Abraham Lincoln: n°242 (p1 et 6) :(voir le document)
Dans Droit et Liberté, J.L. Sagot-Duvauroux évoque les grands idéaux de la Révolution Française:
« Bientôt les Noirs eux-mêmes, instruits de leurs droits, les réclameront hautement, et s 'armeront pour les recouvrir si on les leur dispute. » (déclaration de Marat en 1791)
Vision prophétique et juste de « l'Ami du Peuple » !
Droit et Liberté n°359 p14:(voir le document)

Droit et Liberté n°114 en 1952 et Différences n°1 en 1981 rendent hommage aux figures de Jean Ignace et Louis Delgres, héros de la résistance au rétablissement de l'esclavage:
Droit et Liberté n°114 p5 et 6(voir le document), Différences n°1(voir le document)

La seconde abolition

Le décret d'abolition est publié le 27 avril 1848.
Différences n°14/15 de 1982 publie un article de D. Kriwkoski retaçant les étapes de l'émancipation (p20): (voir le document)
Dans une étude sur la république et l'antiracisme, J.L. Sagot-Duvauroux évoque la période de l'émancipation et la figure de Victor Schoelcher : «Le gouvernement de la République, considérant que nulle terre française ne peut plus porter d'esclaves, décrète: une commission est instituée auprès du ministre provisoire de la Marine et des Colonies pour préparer dans le plus bref délai « l'acte d'émancipation ». : Différences n°52 p22:(voir le document)

Commémoration du 150ème anniversaire

Un groupe pour la célébration du 150ème anniversaire est constitué: (voir le document)
Les appels du MRAP pour la commémoration: (voir le document)
En 1802, le général Richepance avait mené la répression contre les esclaves refusant le rétablissement de l'esclavage (menés en particulier par Louis Delgrès).
Une action est menée pour débaptiser la rue Richepance et la renommer rue Delgrés: (voir le document)
La rue sera finalement renommée en "rue du Chevalier Saint-Georges" dont la figure est évoquée dans Différences n°55 en p18: "Un Mozart des iles", Libertin, fin bretteur, révolutionnaire, musicien, le chevalier de SaintGeorges est tout cela. Est-ce parce qu'il est noir qu'on a oublié sa musique?
Pourtant, ses quatuors,sonates concerti et symphonies existent (voir le document)

Une rue Louis Delgrès existe dans le 20ème arrondissement de Paris.

L'esclavage moderne

L'esclavage, aboli en France en 1848, survit dans le monde (et parfois hélas en France) sous différentes formes.
Un rapport de la Commission des Droits de l'Homme du Conseil économique et social des Nations-Unies en 1995: (voir le document)
Des communiqués du MRAP dénonçant l’esclavage en Mauritanie en 1998: (voir le document)
Différences consacre un dossier sur la survivance de l'esclavage en Mauritanie et au Niger dans les n°198 : (voir le document) et 199: (voir le document)
Quelques dossiers publiés dans la presse:
Le Matin en 1983 :(voir le document)
La Croix en 1998: (voir le document)
L'Humanité en 1998:(voir le document)
Fréquences libres en 1998: (voir le document)

Documents

Le dossier_pochette du MRAP: l'abolition de l'esclavage (voir le document)

En 1995 le MRAP réalise une exposition en 19 panneaux: (voir le document)
Le dossier de presse du film "L'esclavage hier et aujourd'hui" produit par le MRAP et réalisé par Daniel Kupferstein: (voir le document)

A partir de 1997, le MRAP diffuse vers ses comités locaux, des fiches argumentaires, dont la fiche "Abolition de l'esclavage": (voir le document)

En 2014, le MRAP organise un colloque sur l'esclavage: (voir le document)

Outils personnels