Différences n°88 - avril 1989

De Archives du MRAP.

Sommaire

Sommaire du numéro

n°88 avril 1989

  • Secrets d'Etats contre Droits de l'Homme
  • Il y a un an Dulcie September [Afrique du Sud]
  • Les immigrés et l'Europe; droit de vote à la carte [législation]
  • Islam et laïcité par Cherifa Benabdessadok


Numéro au format PDF

Cliquez sur l'image ci-dessous pour avoir accès au document numérisé. Cliquez ensuite sur l'onglet "précédent" de votre navigateur pour revenir à cette page.

Texte brut

Le texte brut de ce document numérisé a été caché mais il est encore visible dans le code source de cette page. Ce texte ne sert qu'à faire des recherches avec la fonction "rechercher" dans la colonne de gauche. Si une recherche vous a amené sur cette page, nous vous conseillons de vous reporter ci-dessus au document numérisé pour en voir le contenu.

M 1430 • 88 . 10 F • AVRIL 1989 • N° 88 • MENSUEL· ISSN 0247 9095 Contre le racisme, pour l'amitié entre les peuples EDITO LE CONGRÈS L'échéance du congrès national du MRAP approche (10 et Il juin). Les amis de Grenoble promettent deux manifestations appelées à un retentissement national: un colloque sur l'abbé Grégoire et la réalisation, par commande publique, d'un monument du sculpteur Eduardo Chillida. Deux invitations emblématiques de la lutte antiraciste sont lancées : celles de Nelson Mandela et de Bayers Naude, dirigeant de l'UDF. Des rumeurs prétendent que le régime de Prétoria se réforme. Le MRAP le prend au mot: chiche, envoyez-nous Mandela ... Le débat est entamé autour du thème de ce congrès qui intervient, rappelons-le, au croisement de deux commémorations: le bi· centenaire de la Révolution fran· çaise et le quarantième anniver· saire du MRAP. Lors de sa der· nière réunion, le bureau national s'est prononcé pour « Citoyen. neté, Identité, Laïcité ». Plusieurs sujets sont à l'ordre du jour: ci· toyenneté et bicentenaire ; vie du mouvement, son développement, ses moyens d'expression, ses interventions, ses modes de fonctionnement et de financement; les formes nouvelles du racisme en France et en Europe de plus en plus axées sur une hiérarchisation des cultures ... Les colonnes de Différences sont ouvertes aux contributions des militants et le numéro mensuel de mai sera en bonne partie consacrée au débat de préparation du congrès. Nous attendons vos écrits. RACISME? ~~ -' ~;;;;;: '1.- ---- - .:., le mrap sur minitel : 3615 top« mrap SECRETS D'ETATS CONTRE DROITS DE L'HOMME DES Etats européens trament, depuis 1985, un accord scandaleux. Tenant secrètes les réunions qui regroupent leurs représentants, ne rendant publique qu'après coup une infime partie des textes en question, les gouvernements de la France, de la République Fédérale d'Allemagne et du Bénélux s'attaquent gravement au droit d'asile et portent atteinte, par les procédés qui doivent être mis en oeuvre, à la liberté de circulation des hommes et des femmes qu'ils clouent au pilori comme « persona non grata » ou « représentant une menace à l'ordre public ». En France, un certain nombre d'associations ont tenté, à plusieurs reprises, d'obtenir auprès des autorités concernées, des informations sur le contenu précis de ces tractations trop discrètes pour ne pas être suspectes. En vain. Black out! Résumons l'affaire. Les gouvernements de France, de la R.F.A. et du Bénélux signent un accord relatif à la suspension progressive de leurs frontières le 14 juin 1985 à Schengen au Grand Duché de Luxembourg. Un décret paru dans le Journal Officiel de la République française, le 30 juillet 1986, en fait état. En avril 1988, une commission intitulée « Sécurité aux frontières et contrôle des frontières » est créée. Le travail est donc bien avancé. Il ne reste plus qu'à appliquer une bien triste besogne ... Celle-ci est claire. Il s'agit de bloquer radicalement l'exercice du droit d'asile. Comment? Les dispositions contenues dans l'accord prévoient la création d'un fichier informatique (a-t-on consulté la Commission nationale Informatique et Liberté ?) de « persona non grata» comportant plusieurs catégories dont l'une est... celle des demandeurs d'asile déboutés de leur demande dans l'un des cinq pays membres. Le demandeur d'asile peut être refoulé du territoire de chacun des pays même si sa requête est prise en considération. Contrairement à la tradition française, il n'a donc plus le droit à l'entrée et au séjour durant l'instruction de son dossier. Deux annexes qualifiées « confidentielles » en finissent avec les réfugiés politiques et prévoient une seconde liste informatique spécifique aux personnes « représentant une menace pour l'ordre public ». Un visa commun aux cinq Etats devrait être créé et aucune prévision n'est définie par rapport aux possibilités de recours. Enfin, les transporteurs devraient devenir responsables pénalement ou administrativement des infractions à cette nouvelle législation commises par les personnes qu'ils transportent. Au moment où un large consensus se dessine et s'affirme en France à propos de l'abrogation de la loi Pasqua, le silence autour des accords de Schengen pèse comme un très étrange et très inquiétant conciliabule au sommet. Le MRAP s'engage à donner toute la publicité nécessaire autour de cette question et à contribuer à protéger le droit d'asile et le statut de réfugié politique, en collaboration avec les associations et organismes français et européens concernés. L'enquête sur les attentats racistes commis contre des foyers de travailleurs migrants de la région niçoise a déjà conduit à neuf inculpations, après celle, mi-mars, d'un ancien conseiller militaire en Afrique. Tous les inculpés ont un profil poütique identique : proches du Front national au départ, ils s'en sont éloignés pour se rapprocher de groupes franchement nazis et passer à l'action directe. Le nombre et la diversité des interpellations permet de parler d'un véritable réseau terroriste, né dans l'extrême droite officielle pour ensuite la déborder. Ils y ont trouvé une justification idéologique qui les a menés au meurtre raciste. Recevant les fonctionnaires de police, responsables de ces arrestations. Pierre Joxe a confirmé que le combat contre le racisme et ses éventuelles manifestations criminelles était l'une de ses priorités. ;piiiiiti .... ~. 1) n'est que temps: les racistes ont, ces dernières années, bénéficié d'un laxisme réel. ,..---1-1 - 1 MUNICIPALES • L'INFILTRATION Les municipales de 89 et plus particulièrement le 2e tour ont été marquées par l'installation du FN dans les conseils municipaux de nombreuses communes. Les dirigeants lepénistes ont aussitôt crié victoire. Mais est-ce aussi net? L'affaiblissement observé lors des législatives et des cantonales s'est poursuivi, même RACISME BCBS Le XVIe arrondissement de Paris est un joli quartier, c'est bien connu. Il n'y a donc aucune raison d'y laisser venir ceux qui dérangent. Gilbert Gantier, député du coin, n'a cependant pu s'empêcher de laisser publier dans son journal un sondage fait « à l'intention du Parti républicain et dans la perspective des municipales ». Le questionnaire proposé demande aux sondés s'ils considèrent qu'« il faille exiger la carte d'identité ou le titre de séjour des parents pour inscrire les enfants» à l'école. Une mesure illégale soit dit en passant, mais qui recueille l'approbation de 63 % des résidents du XVIe. La gangrène raciste, même BCBG, reste ignoble. Dans la même feuille, tirée à 10 000 exemplaires, un éditorialiste propose que soit célébré non pas le bicentenaire de la Révolution française, mais le 400e anniversaire de la nomination d'Henri IV comme héritier du trône (1589). Ceci explique peut-être cela. si les candidats d'extrême droite gardent de forts scores dans les zones d'influence privilégiées. Le maintien au second tour des candidats FN a parfois empêché l'élection d'un certain nombre de sortants de la droite classique. Celle-ci ne sera-telle pas tentée à l'avenir de négocier avec le FN ? Certains l'ont déjà fait, mais l'échec cuisant du maire RPR de Béziers, allié au FN au second tour et battu par un candidat PS, révèle un rejet certain de ce type d'union. Au soir du 19 mars, le Front national a compté plusieurs centaines d'élus comme conseillers municipaux, en particulier dans les villes importantes. La loi électorale garantissant des sièges dès la barre des 10 %, ce résultat était acquis d'avance. Prévisible par simple effet mécanique, cette implantation du Front national va donner les moyens à l'extrême droite de peser sur les choix locaux. Un embryon d'appareil pourrait ainsi apparaître sur le terrain, structuré autour d'un petit nombre de notables locaux. Ciblée sur Le Pen depuis des années, la lutte contre le racisme dans la vie politique va ainsi descendre dans les conseils municipaux et dans les localités. Le racisme, comme la mauvaise herbe, doit être arrachée pied à pied, jour après jour. Les comités locaux du MRAP se retrouveront, encore plus massivement, en première ligne du combat, sur le terrain. GALERIE FRANKA BERNOT 1 l, rue de l'Echaudé - 75006 Paris Tél. : 43.25.52.73 et 58 37 .SKINHEADS A RENNES ... La cour d'appel de Rennes a confirmé le jugement du tribunal correctionnel de Brest en condamnant, mi-février, un skinhead pour avoir agressé deux étudiants indonésiens : un an de prison dont six mois ferme, dommages et intérêts aux victimes et le franc symbolique au MRAP et à la LDH qui s'étaient portés partie civile. ... ET A LILLE Des profanations de tombes israélites ont eu lieu dans le cimetière du village Eleu dit Leauwette. Les auteurs ont détruit plusieurs plaques et inscrit des graffitis nazis sur les tombes et sur les murs des maisons alentour. Ces actes antisémites semblent avoir été commis par des skinheads qui se rassemblaient dans la région, ont semé la pagaille dans les bals et se sont livrés à d'autres actes de violence. Deux jeunes skinheads, dont un mineur, ont été arrêtés à la suite de ces événements. Le comité local de Leus-Liévin a porté plainte et s'est constitué partie civile. On signale à l'université de Lille III d'étranges recontres entre skinheads et militants d'extrême droite d'âge mûr. Une relève « scientifiquement » musclée est-elle en formation continue? ILYAUNAN DULCIE SEPTEMBER CHAINE DE SOLIDARITE Une chaîne de solidarité avec les enfants sud-africains vient d'être lancée par la commission antiapartheid. Il s'agit d'une lettre que chaque enfant devra envoyer à deux de ses amis(es) et au Président de la République. Cette initiative a été chaleureusement accueillie par une association italienne qui pourrait prendre le relais dans ce pays. Le premier anniversaire de l'assassinat de Dulcie September rappelle la trop large impunité dont jouit le régime criminel de Prétoria. Sans le boycott économique et politique que le peuple sudafricain appelle de tous ses voeux, des centaines d'enfants continueront d'être emprisonnés, torturés et tués. La mise à jour de la liste des produits à boycotter ainsi que des étiquettes à coller sur ces produits sont disponibles au siège du Mouvement. REFUGIES NAMIBIENS Il y a quelques semaines, la présidente de la commission, Jacqueline Grunfeld, a visité l'un des camps de réfugiés namibiens en Zambie, à Nyango .. ....------- 1 iHérenees ------, 89, rue Oberkampf 75543 Paris cedex 11 Tél. : 48.06.88.00 N° mensuel (10 par an) : 10 F N° spécial (4 par an) : 40 F Abonnements: 1 an : 200 F 6 mois: 120 F Etudiants et chômeurs: 1 an : 150 F 6 mois: 80 F Goindre pièce justificative) Etranger: 1 an : 300 F Soutien : 500 F Abonnement d'honneur: 1 000 F Directeur de publication : Albert Lévy Rédaction: René François (rédacteur en chef) Chérifa Benabdessadok Administration/gestion: Marie-Odile Leuenberger Publicité: au journal Photocomposition : PCP - 17, place de Villiers 93100 Montreuil Tél. : 42.87.31.00 Impression Montligeon Tél. : 33.83.80.22 Commission paritaire n° 63634 ISSN 0247-9095 Dépôt léga1.1989-4 1 i i i Différences - N ° 88 - Avril 1989 Enfin, des regards neufs sur des problèmes vieux comme le monde. LES ENJEUX DES DROITS DE L'HOMME Cet ouvrage rappelle l'histoire des droits de l'homme et dresse un panorama des points chauds du globe au regard des libertés. Mais de nouveaux enjeux surgissent dans l'actuamé, posés notamment par la génétique, par I"lnformatique ... Voici une synthèse documentée, réalisée avec la collaboration, notamment, de : Hélène Carrère d'Encausse, Noël Copin, Jacques Fauvet, René Rémond, Paul Ricoeur, Jean-François Six, Evelyne SuileroL, qui éclaire de façon inédtte les grandes questions politiques et I"lmplication de l'évolution scientifique et technique dans notre vie quotidienne. Un volume cartonné (17 x 22,5 cm), 260 pages, 25 photos, cartes et graphiques. LA MOSAïQUE FRANCE Collection MENTALITÉS: VÉCUS ET REPRÉSENTATIONS L'actualtté soulève des préoccupations et des craintes qui, parfois ... , ont une histoire. Reconstituer cette histoire, c'est la perspective originale que propose la nouvelle collection MENTALITÉS: VÉCUS ET REPRÉSENTATIONS, pour comprendre ce que nous vivons aujourd'hui en France. Second titre de cette collection: LA MOSAïQUE FRANCE, histoire des étrangers et de I"lmmigration en France. Cet ouvrage, réalisé sous la direction de Yves Lequin, préfacé par Pierre Goubert, retrace l'évolution des apports successifs d'étrangers qui ont contribué à édifier la France et, au cours des siècles, à former cette mosaïque de riches et multiples réalttés humaines. Mais la société accueille ou rejette l'étranger selon qu'elle est sûre ou non de son identité. La période actuelle ne résonne-t-elle pas de ces lointains échos ? Un volume relié sous jaquette (18,3 x 25,3 cm), 480 pages illustrées. Dans la même collection : LES MALHEURS DES TEMPS, histoire des fléaux et des calamttés en France. El Il le Livret de Ca:isse d' de la POste un placement sûr, rentable et disponible à tout moment PT! le contact , bille~esee .. DIFFUSION SC8pl()". VENTE EXCLUSIVE AUX PROFESSIONNELS p r ê t à port e r 35, rue des petits carreaux 75002 paris • • 233.48.36 LES IMMIGRES ET L'EUROPE • DROIT DE VOTE A LA CARTE • CONTRE LE RACISME A Palerme ... Le Parlement européen a adopté le 15 mars, la directive autorisant le vote des Européens immigrés dans les pays de la CEE. Ils pourront désormais voter et être élus aux élections municipales dans n'importe quel pays de la Communauté, après cinq ans de résidence. La directive ne prévoit que deux exceptions provisoires : les pays ou le corps électoral comprendrait plus de 20 0/0 d'étrangers (au Luxembourg) et ceux qui pourront réserver la fonction de maire ou d'adjoint à des nationaux lorsque ceux-ci sont chargés d'élire une assemblée parlementaire (le Sénat en France par exemple). Pour devenir effective, cette mesure devra être adoptée à l'unanimité du Conseil des ministres des 12, puis ratifiée par chaque Parlement national, en modifiant si besoin est la Consitution du pays. La décision du Parlement européen marque une double démarche. Le côté positif de l'ouverture électorale aux étrangers européens se double en effet d'une exclusion des nonEuropéens, même à durée .UN COLLABO BIEN PROTEGE Le Canard enchaÎné du 15 mars a révélé que Paul Touvier, ancien chef de la milice à Lyon et collaborateur de Klaus Barbie, était probablement vivant et protégé par une secte catholique. Georges Pompidou en 1971 . Menacé de nouvelles poursuites pour crimes contre l'humanité, Touvier a disparu avec femme et enfants, touj ours avec l'aide des chevaliers qui le cachèrent à l'abbaye de Hautecombe. La justice? Elle est paralysée : le juge Grellier n'a pu obtenir communication du dossier de grâce. La DGSE, elle, a fourni son dossier. Il était pratiquement vide. Qui couvre encore le milicien Touvier? Les chevaliers, eux, organisent des manifestations contre le film de Scorsese, assurent le de résidence égale. Le pas en avant pourrait donc bien se transformer en un pas de côté. Car il pourrait ainsi se constituer, quasi automatiquement une immigration à deux vitesses: l'une anoblie par la concession de droits politiques, l'autre doublement enfermée dans le ghetto de la noneuropéanité et de la nonnationalité du pays de résidence. L'Europe prend ainsi un visage inquiétant : celui d'une résidence. discriminatoire toujours , aussi injuste que l'ancienne. Il y aura les citoyens (nationaux), les demicitoyens (migrants européens) et les autres résidents (noneuropéens). Ceux qui se battent pour une autre citoyenneté, les antiracistes voient ainsi l'amorce de la satisfaction d'une de leur principale revendication leur revenir en boomerang : une demivictoire pour les droits d'une partie des migrants se retournant contre les autres. Car la directive européenne, votée massivement (244 pour 50 contre et 13 abstentions) a été suivie d'un autre scrutin refusant l'ouverture du droit de vote aux étrangers non-européens, tout aussi massivement. Le Comité international pour la Défense Juridique des Enfants de Migrants fondé par une journaliste française résidant en Italie, Danièle Soustre de Condat, a organisé en février une rencontre intitulée « Egalité-92-pour une Europe antiraciste ». Le MRAP y était présent en la personne de son secrétaire général, Mouloud Aounit. Mouloud est intervenu, durant le colloque animé par des universitaires italiens, sur la question de la philosophie du racisme en France et sur le rôle des médias. Les contacts noués avec les associations et les personnalités participantes ont abouti aux perspectives immédiates suivantes: publication d'articles sur l'action du mouvement dans trois journaux italiens, invitation à des rencontres provenant d'une association antiraciste de travailleurs sociaux et d'un mouvement qui agit pour la solidarité avec les enfants victimes de l'apartheid. Le MRAP a également donné son accord pour le parrainage d'u ne exposition contre le racisme en Sicile. Enfin, rendez-vous est pris à Rome avec l'ARCI, fédération de mouvements contre toutes les formes de discrimination, présidée par le député Rino Serri. . .• et à Strasbourg Charles Palant, membre de la présidence du MRAP, représentait le mouveme n t à u ne renco n tre provoquée par le Parlement européen sur le thème « l'Europe contre le racisme». Etaient invités à participer à cette manifestation les présidents des instit utions communa utaires, des parlements nationaux et des groupes politiques du Parlement européen. Cette initia tive fait s uite à la déclaration commune contre le racisme et la xénophobie adoptée le I l j uin 1986. Charles Palant a participé à une conférence de presse et fa it connaître l'inquiétude du MRAP à propos des accords de Schengen (cf. page 1). Les chevaliers de Notre-Dame, groupe très discret, a été fondé sous l'occupation par un aumônier milicien. L'ordre a servi de filière d'évasion à un certain nombre de nazis et de collabos recherchés, les hébergeant dans des monastères qu'il contrôle. Ses sympathisants sont bien placés puisqu'on y comptait Mgr Michon (évêque de Chartres), le cardinal Daniélou, Mgr Duquaire. Des contacts qui lui permirent d'obtenir, selon le Canard, la grâce de Touvier, signée service d'ordre des pèlerinages ...----------------------------1 LES PIEDS SENSIBLES c'e st I"affaire de SULLY Confort. élégance, Qualité, de Paris ou Chartres et ont accueilli lean-Paul II à la cathédrale de Strasbourg. Au grand jour. des chaussures fa ites pour marcher 85 rue de Sèvres 5 rue du Louvre 53 bd de Strasbourg 81 rue St -Lazare Du 34 au 43 féminin , du 38 au 48 masculin, six largeurs CA TALOGUE GRATUIT SLI .I.Y. 85 rue de Sèvres, Paris 6' 5 °0 sur présentatIon de cette annonce Différences - N ° 88 - Avril 1989 • POUSSEE NEO-NAZIE Le 12 mars, quinze jours après le scrutin local de Berlin-Ouest l'extrême droite allemande a fait une nouvelle percée, dans le Land de Hesse. Le NPD, parti ouvertement nazi, obtient 8 % dans la ville de Francfort où les immigrés turcs sont nombreux. La progression du NPD se fait essentiellement au détriment de la CDU, la droite classique. Celle-ci n 'avait pourtant pas hésité à faire campagne sur le thème du Heimat, la mythique patrie villageoise, lieu des traditions et des origines. Le racisme était présent dans ses thèmes, et Daniel Cohn-Bendit, candidat vert et cible privilégiée de la CDU, a annoncé qu' il allait porter plainte pour incitation à la haine raciale tant ces attaques relevaient de l'antisémitisme. En Autriche, les élections régionales, le même jour, ont vu des progrès très importants du FPOE, le Parti libéral qui regroupe l'extrême-droite locale. Le FPOE double son score électoral au Tyrol et gagne 13 070 en Carinthie. "gUI C.mmant concilier tes p~nctp .. da ta IIberti d'expresston at 1 da publlcatt.n d'una P.rt, at ta respact des droits des musul' m.ns da Frenca 7 SpiclalislO da l'Islam, aulOu, da n.mbreu, ou'rages qui foot autortté, Maxime R.dln .... répond. lllaut a,an· cer vers une représentation nationale unHlée des musulmans da ce pays. Et ne jamaIs renoncer i un précIeux acquis de la so· clété lrançalse : la laïclli. Q .. 1 a puhlication du liHC dt' .... t'lman H:u~hdie ('1 le .. rt:adiun, \jnlfOII'\ qu'ellt' a prnHl(IIIf:l· ... tlnl mi ..... ou, le'o j""U\ dt.' r~H:lualilê rran~·ai,(' la qUlolion dl' r""am Irall~·ai ... et .. on adaptation a la \ocicté 13ulile dam. !:UIIIl'!ll' nflt" \ho" ... ('ommt'nl .. e prt'"ente celle .. itualio" 1.' rrl li \ Il'; ~ ('11\ '! IlSiI'l Maxime Rodinso n : Deux principes doivent guider nOire altitude: d'une part, chacun doit avoir le droit de dire ce qu'il pense, y compris sur les sujets religieux. Cette liberté a été difficile à acquérir en Europe, elle eSI précieuse pour tout le monde, il ne faut pas y renoncer. D'autre part, en disant ce qu'on veut. on choque forcément les uns ou les autres. Il est peut-être inutile de lü~~1 choquer pour rien,mais la liberté d'expression nécessite 1 que l'on puisse critiquer y compris les fondements de telle ou telle religion, les contradictions de tel ou tel livre sacré, les personnages vénérés par telle ou telle communauté religieuse ou spirituelle. Cela est valable pour tous, pour l' Islam aussi. Q .. 1 'hlam "'l'rait-il, tomml.' c('rtain ... l'affirment ou 1(' \ou\-ent('ndl'nt par l' ..... encl' inadapté au, règle ... de la 'ootil'te Iouque ? M. R : Il est vrai que les Européens et les Américains sont habitués depuis au moins deux siècles â la critique NON AUX FANATISIII!S [JQns un rommuniqui dm; du 15 lb'rier, 10 dim:tion du MRAP IIttitvit l'altention lN l'opinion publlq~ sur 10 monlH dl "Urtolbvnoe m/Rieuse en Frunt:e ~ dam" monde: les aUloo.f& de livrts ct de cinémas, et plul encore l'élimination physique de personnes, sont UOt ~on de l'humanité ven la peste .:In ehemi$es brunes. Elir aprimtlit ~t son inquJIJIdr conarntlnt un atrUIIranw llbusi/ par lrqwI 011 tendrait à COIt/~ intéaristcs ct musulmans, ct que ln rt5SOrtlssants de pays où la mgion islamique nt prtdominantt soient mis au ban de la soc:itté. LOI'S k 10 confh'ent:e de ~ du MOllwment qui s'est lenw le 17 fiv~r, le lendemain de 10 manifestation d'lin millier th pwsonnes dont cenomes ont "pris à Irur rompte l'oppel au mftIrtrt' profhi par Khomeiny cont" l'au'tur dr.;« Vt'I:fC'ts JQtllnlqu~ », le prhident-dl ilgul, Rolond Ruppaport rendoit pubbqw une oeil" au Garth tks &wW', dom plusieurs mftj,OS IUlIIonaux (FRJ-Ik-dt!-F~, Antenne 111 Franoe-lnterJ !W sont folt l'kho. I...D Ir"tr l1li ministrr th hl Justioe dmumdoil l'OU1l'tt1lUr d'une information judiciaire ct d'maagcr des pounuites contre les auteuR de ces appds au meurtre ~ d'appeter ks parquetS à la plus arande viailanCt à l'éprd d'tq)Iojtations xénopbobn ou racistes de CCi tvénftneou. Au wrIrM motMnt, Je Premirr minùttr, Michel Roctml, alftUMftlit t'interpellation du m;ttisttff de 10 Jwrioe « pour que de tds événémcnu ne puissent se riptter CI que ceux qui, appellml directement au meunre, soient poursuivis » . Parmi "tIWIlandw de réadiotts su.sdtles par mte ajJairr IIOIU ni notam".,,' ptlT1I('IfIW mie d'utt ensmtbk d'OS8OCiotiolu de trrrwnllftut inr",1gh n de jNnn issus de t'immigration (dont AjricrJ, l'ASIlttutttl, Tutuf'r, l'VIii, l'Adl) qui CnligN.'ft1 que des innocents enlntnés par des provocateurs soient dêsignês comme bou.., emi.uaires. ISLAM E publique des bases et des doctrines des religions. Et cela, non pas par la vertu d'une quelconque supériorité intrinsèque, raciale ou autre, mais parce que l'Histoire est allée dans ce sens. La sensibilité des croyants est émoussée sur ces points. Dans les milieux musulmans il n'en a pas été de même et la critique de l'Islam est appréhendée comme une allaque venant de l'Occident. Ils ignorent, le plus souvent , que des milliers de livres blasphématoires ont été écrits contre le christianisme, par exemple, par des chrétiens d'origine. Les amours supposés de Jésus n'ont pas allendu Scorsese pour être décrits, parfois avec force détails. En Europe. les bagarres religieuses ont été très vives au moment de la Réforme au XV I ~ siècle, les catholiques trai tant les protestants de blasphémateurs et vice versa. De pl us, l'idéologie nat ionaliste a dès les XIIe et XIII" siècles concurrencé l'idéologie religieuse. Dans les derniers siècles du Moyen Age on n'arrivait plus à trouver de volontaires pour alimenter les croisades. On était de plus en plus français, anglais ou allemand avant d'être de telle ou telle religion. On s'est mobilisé surtout pour des guerres de nation â nation. Dans le monde musulman, cette idéologie nationaliste est plus récente. Il y a bien sûr des sentiments nationalistes dans chaque pays, mais la conscience de l'appartenance religieuse est restée la plus forte. Il ne s'est pas produit dans le monde musulman l'érosion de la sensibili té religieuse qu'a subie l'Europe du fait de ces phénomènes, et du grand développement, surtout, à partir du XVIII" siècle, de l'idéologie irreligieuse, d'abord anticléricale puis tout simplement anti religieuse. Q. ; I.e .. ideolo~ie-. nationali.,te'o e,i'otent pourtant dan .. le .. palS musulman ... au moin ... depub le début du .. ii-cl(' et ... e ~onl nettement arrirméf'i a\ct: le, mOu\l'me .. h de libération national(' l't d(' dl'coloni ... ation. Que "fot-il pa .... é du point de \ue de ... cro)ance~ religieu .. e .. ? M. R. : Au Magh reb comme au Proche-Orient on en est resté à un patriotisme de communauté très fort. D'ailleurs les lulles religieuses mettent toujours en jeu, et de plus en plus , ce patriotisme de communauté bien plus que la défense des croyances respectives. Il n'y a plus guère aujourd'hui de controverses religieuses sur le fond, je veux dire qu'on ne cherche pas â convertir l'autre, on lui casse la tê te (le Liban comme l'Irlande du Nord en sont des exemples sign ificatifs). Au contraire de l'Europe où le clergé cat holique ou même protestant a été allaqué comme lié aux structures anciennes, dans le monde musulman, le clergé qui n'est d'ai lleu rs pas un véritable clergé, les ulémas, les gens de religion, étaient considérés comme liés au peuple. Ils étaient considérés comme faisant partie du peuple et plus précisément du petit peu ple, contre les éléments qui attaquaient la communauté dans son ensemble, c'est-à-d ire les représentants de l' invasion ét rangère et ceux des autochtones qui contestaient l' Islam: les aristocrates, les gros bou rgeois liés â la pénét ration étrangère. Dans les pays non arabes , comme l' Iran et la Turquie, qui ont subi une forte introduction des idéologies laïques, les gens de souche populaire se sont sentis attaqués dans cc qui représentait leur seule culture et donnait un sens à leur vie: la cullUre musulmane. Q. : Cette ,ensibilité particulil re donn(' lieu à de .. manipulation!! pOlitiqul" dont l'appel au meurtre de Khomein)' est l'e\empll' le plu, l'~trême ... M. R. : Bien entendu, le jeu politique universel et éternel s'en mêle. Ceux qui ont des projets politiques connaissent ces données, les sensibilités des peuples auxquels ils LA ICI TE appartiennent, ils s'en servent pour construire des légitimités de pouvoir. Q. : I.'afl':lirr Ru,hdic r,t-rlle ,i~nij'kati\(' de te ~cnrt' de rl'l'llpéraliun polilique ? M. R. : Une question d'emblée se pose: pourquoi a-t-on attendu tant de temps après la publication du livre avant que l'affaire ne connaisse les développements que l'on sait? D'ailleurs Rajiv Gandhi, Premier ministre indien et non musulman, a été la première personnalité politique à avoir réagi à la publication des « Versets sataniques }). Pourquoi? Parce que dans les pays, comme l' Inde, où il y a des fortes communautés de musulmans ct de nonmusulmans, les gouvernants, quels qu'ils soient, sont très attentifs à ne favo riser en aucune manière des choses qui troublent la cohabitation de ces communautés. Q. : I.e droit mu,ulman e~t-il à ce point concurrentiel du droit ('uropl'('n lall', et ,ingulièrement du droit françai .... qu'il faille craindre de' débordement.. /i:raH", ? M. R. : Il y a un problème de fond. Le droit musulman est mal connu, y compris par une partie des musulmans eux-mêmes. Qu'est-ce que c'est le droit musulman? D'abord. ce n'est pas un droit codifié comme l'est le droit en Europe. Il s'apparente davantage à une sorte de déontologie, dans laquelle les grandes Ecoles de l'Islam divergent. Ces textes ne sont donc pas autoritat ifs. Actuellement. il y a une « fetwa » de Khomeiny condamnant â morl Rushdie. Un autre savant musulman, avec les mêmes titres, et il y en a beaucoup, peut donner un avis différent qui aura la même valeur. Qu'ils ne le fassent pas en majorité, ou qu'ils le fassent timidement c'est tout simplement parce qu'ils ont peur de leur opinion publique. En somme, ils n'osent pas le faire, mais ils ont le pouvoir de le faire. Parce que le cadi musulman (le juge) est libre: il dispose de textes, d'avis élaborés par les grands ju risconsuls des III ~ et I V~ siècles de l' Hégire, à partir desq uels il élabore son analyse comme il l'entend. Q. : On a le ... enciment que l'in.,tallation durahle d'une immi~ ration d'orij.:ine ou de cro~ance mu ... ulmane néee"ite aujourd'hui en hance que de'o rapport.. clair, ,oient défini .. cntre l'Ile et la 'oociété chil('. Quel e'ot Hltre a\b? M. R. : Oui, je le crois aussi. Il faut qu'il y ait des deux côtés, de la part des pouvoirs publics comme de la part de la communauté musulmane des initiatives qui soient prises dans ce sens. Qu'un débat s'engage â l'intérieur de la communauté musulmane, pour adopter une position disons normale d'adaptation à une société laïque, qui donne les moyens aux mulsumans à la fois de regarder en face les gens qui disent des choses pas très agréables sur l'Islam et qui leur donnent aussi la possibilité de défendre leurs droits et de réagir aux discriminations dont ils peuvent être l'objet. En France, les musulmans auraient tout à gagner à une certaine unification des gens de religion. Pour que Stn ~~tmonl 17 bd Saint-Martin - 75003 PARIS Tel. 48.87.69.95 - Melro RepubliQUe Différences - N° 88 - A ,,:ri/ /989 les pouvoirs publics aient des interlocuteurs responsables, capables de faire respecter par leurs communautés tel ou tel engagement, et qui puissent défendre collectivement leurs aspirations, leurs droits au sein des instances nationales. Moi qui suis irreligieux, j'ai eu à intervenir â plusieurs reprises, parce que je pense qu'i l doit y avoir des mosquées en nombre convenable, autant, proportionnellement que les églises ou les 'synagogues. . Q. Qu'e ... t-ce qui p('ut t'mph'hl'r (IU'lInl' .. truclurl' de Tt'· pré ... entation unifiée dl' ... mu,ulmlln .. d!' France pui"c '1.' r~ali-.t"r il plu~ ou moin .. courte échéant!! ... M. R. : Le problème est que cette perspective sc heurte aux divisions et aux querelles qui existent â l'intérieur de l' Islam français. De plus, et ça rend les choses parfois très compliquées, les Etats musulmans cherchent à maintenir une emprise sur leurs ressortissants, alors se créent des lobbies, des lutles d'influence qui nourrissent les conflits autour de l'autorité sur telle ou telle mosquée. L'air du temps est favorable à l'exploitation politique des identités communautaires (je suis d'ailleurs effrayé par la redondance du mot communauté dans les discours d'aujourd'hui). Aussi faut-il, â mon avis, sortir de l'anarchie qui règne en ce qui concerne la représentation et la représentativité des musulmans de France pour construire des formes, qui restent à trouver, par lesquelles seront préservés à la fois les droits des musulmans ct les va leurs de la laïcité et de la liberté d'expression. Tout en respectant par ai lleurs le droit de chaque individu d'être ou de ne pas être impliqué par sa communaute d'origine el par des initiatives ou des discours qu'il n'approuve pas. Interlliew réalisée par CHERIFA BENABDESSADOK GARI! AUX STI!RI!OTYPI!S 1 ARABE ne signifie pas mu~ulman . sur 1 milliard de mu~ ulmans \livant â traVer!! le monde, seuls 170 nûllions environ §ont arabes. Les plus grands pays musulmans ne IOftt pas arabes: lndonésie, Pakistan, Niaéria, Iran. REVQL TES S(K;'IALES. Comme celle des aUires reliaions, l'histoire de l'Islam a connu IOUles sortes de conflits. Parmi les révoltes sociales les plus connues, il faut citer celle des Zinj (Noirs esçlaves) en 869 et la révolution des Karanr ta tré\lolte de paysans) dans les années 870, Elles exiaeaient l'application du Coran en matière d'égaUté sociale et furent durement réprimées par la dynastie des Abbassides installée à Baghdad. CHI~ ET SUNNITES. Ce sont les deux grands courants (parmi d'autres de moindre importance en nombre d'adeptes) de l'Islam. Les Chiites (1 JO millions aujourd'hui) J'C-o connaissent l'existence d 'un clergé tandis que les Sunnites (900 millions) n'ont pas de clergé. ft (~Ilm"ion lits grllnbt6 tllUlts \lI:~tmisicr lijnbilltur 1 POSITIONS • Mort suspecte et provocation Le 9 février, le comité local d' Aix-enProvence rendait public un communiqué dans lequel était décrite la part des circonstances connues de la mort de Kamal Bounouara, 17 ans, abattu par des gendarmes au moment où il démarrait dans une voiture volée. Résultat

vingt et un impacts de balles.

C'est trop pour maîtriser un délinquant mineur! Messieurs Chevènement et Mitterrand, respectivement ministre et chef supérieur des Armées, ont été interpellés, afin que la vérité soit faite sur cette nouvelle « bavure ». Le MRAP s'est porté partie civile. Comble de la provocation, un avocat membre du Front national, a voulu s'imposer auprès de la famille de la victime. Bien que la dénonciation de cette provocation ait été le fait de notre mouvement et que les représentants de la Fédération des Bouches-du-Rhône aient constamment été présents sur le terrain de la défense de la justice, les médias locaux et nationaux ont fait le black out. Pourquoi? • UNE DECISION REVISEE Le MRAP partage le point de vue du substitut du procureur de la République, dans l'affaire de la mort d'Ali Rafa (Reims), abattu dans la boulangerie de Mme Noëlle Garnier. La libération de l'auteur du meurtre, dont on ne sait pas encore les mobiles qui l'ont conduit à tirer sur le jeune homme pour une affaire de croissants, « tend à légitimer les crimes sécuritaires, donne raison à la fois au Front national et aux tenants de la « Légitime Défense » à l'heure où les communautés musulmane et maghrébine, dans la passion de l'affaire Rushdie, risquent de devenir la cible de violences racistes» (1" mars). NB. Mme Noëlle Garnier a été à nouveau incarcérée depuis. • LA LAÏCITE POUR LES DROITS DE TOUS Un drame familial a coûté la vie à deux jeunes gens de nationalité marocaine à Suresnes. Le meurtrier a retourné l'arme contre lui-même et le procureur avance l'hypothèse de la préméditation. Bien que toutes les circontances ACTIONS . Perpignan: de ce fait divers ne soient pas élucidées, le MRAP se déclare « profondément choqué par la monstruosité des meurtres» et ajoute qu'« il est plus que jamais indispensable de préserver en même temps les droits de tous, croyants et incroyants de toutes origines, confessions et obédiences, en les asseyant sur la valeur fondamentale de la société française: la laïcité ». (14 mars). la sous-citoyenneté épinglée Trois jeunes femmes menacées ou réellement expulsées. Des Turcs sans récépissé de séjour. Une cité mise en ghetto. Les militants de Perpignan ont décidé d'épingler les cas de sous- PIERRE PARAF, COMMANDEUR DE LA LEGION D'HONNEUR Pierre Paraf, commandeur de la Légion d'honneur: cette promotion que le MRAP salue avec joie et fierté, a donné lieu, le 23 mars, au palais de l'Elysée, à une cérémonie et à une réception offerte par le président de la République. Hommes de lettres, auteur de plus quarante livres, Pierre Paraf, est aussi un homme d'action. Profondément marqué par la guerre de 1914-18, il a participé à la Résistance, anime l'Association républicaine des Anciens combattants (ARAC) fondée par Henri Barbusse (dont il est l'exécuteur testamentaire) et milite dans maintes associations pour la paix, l'amitié entre les peuples, les droits de l'homme, et contre le racisme. Après avoir été l'un des dirigeants de la LICA, il rejoignit le MRAP, dont il allait devenir viceprésident, puis l'infatigable président pendant de nombreuses années. Agé de 95 ans, il en est aujourd'hui président d' honneur, ce qui n'est pas, pour lui, synonyme d'inactif. Lire et diffuser Différences « 89 : égaux et citoyens» : le premier numéro spécial de Différences (mars 1989) offre aux militants et amis du MRAP un moyen privilégié pour faire connaître le mouvement, ses idées, ses luttes. Avec ses nombreux collaborateurs, les informations qu'il apporte, les pistes de réflexion et d'action qu'il ouvre, il sera une référence en cette année du Bicentenaire. Aussi faut-il le diffuser systématiquement. Il intéressera maintes bilbiothèques (municipales, universltaires, d'entreprises), les établissements scolaires (COI), les associations (de jeunes, d'immigrés, de solidarité, confessionnelles, d'originaires des DOM-TOM, etc.). Il peut aussi être vendu en librairie ainsi que dans toutes les célébrations du Bicentenaire et les multiples fêtes où le MRAP tient un stand. Les comités locaux doivent le faire connaître sans tarder par des communiqués et articles dans la presse régionale et associative. citoyenneté et les exemples de nondroit. Victime des effets catastrophiques de la loi Pasqua, une jeune femme algérienne de 22 ans qui a passé les trois quarts de sa jeune existence en France où elle a donné naissance à un enfant, y a suivi sa scolarité et dont la famille y réside toujours, est menacée d'expulsion. Ayant tenté un vain « retour » en Algérie, elle est considérée comme clandestine et son enfant apatride. Le MRAP a pris en main cette dérive kafkaienne. Des Turcs appartenant à une organisation interdite dans leur pays se voient refuser le traitement de leur demande d'asile politique, sous prétexte qu'il leur faut obtenir de leur gouvernement la confirmation qu'ils appartiennent bien à l'organisation que ce même gouvernement refuse de reconnaître. Cynique! A des veuves de « Français musulmans », morts pour la France, on refuse une aide sociale à titre de secours. Une association d'anciens combattants, alertée par le MRAP, suit le dossier. .. Plusieurs autres cas du même type sont signalés par les amis de Perpignan. Citoyens 89 Leur travail illustre la démarche proposée aux comités locaux qui consiste à s'appuyer sur le questionnaire « Citoyens 89 » et « le canevas de réflexion sur l'égalité et les droits politiques ». Ces documents permettent de saisir les principes qui alimentent les positions du Mouvement par rapport aux conditions d'exercice de la citoyenneté. S'éloignant de toute démagogie et de la surenchère, ils offrent des pistes de réflexion et de travail susceptibles d'aboutir à une sorte d'état des lieux de l'égalité et la non-égalité des droits. LES PETITES ANNONCES DE DIFFERENCES • Essonne-OFPRA. La Fédération s'est adressée au directeur de l'OFPRA à propos d'un ressortissant angolais demandeur d'asile. Privé de son passeport pour raison de congé de maladie de l'employé chargé du suivi de son dossier, la situation administrative de • Angoulême. vos papiers, citoyen! Le MRAP local a inventé une nouvelle pièce d'identité: une carte de citoyen. Elle « attribue l'égalité des droits à tout citoyen de France, quelle que soit sa nationalité. Conformément à la Constitution française de 1793 et aux textes législatifs de la Commune de Paris. LA NON-VIOLENCE, une autre façon de vivre en société. Confronter ses principes et moyens avec: éducation, santé, aïkido, conflits, écologie, théâtre, musique, pouvoir, jeux, objection ... Programme complet sur simple demande « Le Cun du Larzac» 12100 Millau. Tél. : 65.60.62.33. VIVEZ A L'ANGLAISE en séjournant en familles très sélectionnées. Jolie station balnéaire du sud de l'Angleterre. A partir de 570 F/sem. « The Welcome Agency », 36 Glamis ave, Bournemouth BH 10 6DP. Tél. : (202) 57.87.15. « Information Action Tiers-Monde en Aquitaine » cherche OBJECTEUR pour session mai-juin: accueil du public, travail administratif (courrier), conception d'un journal bimestriel, documentation, vente produits Artisans du Monde. « IATMA» 14, rue Gounod, 33400 Talence. Tél. : 56.04.49.1 6. Cherche à ACHETER APPARTEMENT 2 pièces à Paris ou en très proche banlieue. Rénovation acceptée. Ecrire à Michel B. Demba, 9, rue Fodere, 06300 Nice. Tarif : 25 F. TTC la ligne (26 signes ou espaces) M. S. le plaçait de fait dans l'illégalité. Un courrier au ministère de la Solidarité a débloqué la situation : l'affaire est positivement en examen. • Montpellier. Effacez-ça. Courrier au député-maire de la région: que les services techniques effacent les croix gammées et les inscriptions antisémites sur les façades des commerces tenues par des personnes de confession israélite. • Pau expose. Si l'histoire de l'abolition de l'esclavage vous intéresse, si une exposition sur la question en 33 panneaux plastifiés (80 x 60 cm) peut appuyer votre activité, adressez-vous au comité local de Pau. Il vous la louera pour la somme de 300 F la semaine, plus les frais de transport. Contact . Michèle Pétillot, 13, rue de Suède 64000 Pau. Tél. : 59.02.27.88. • 80 Antoniens contre la loi Pasqua. Le Comité local d'Antony a fait parvenir 80 signatures pour l'abrogation de la loi Pasqua au président de la République, au Premier ministre, et aux présidents des groupes parlementaires.

Notes


Catégories

Outils personnels